MOTS DU DIRECTEUR

Au Sénégal, les années 2000 se caractérisent par une amélioration non négligeable des performances dans le domaine de l’éducation du point de vue de l’offre aussi bien sur le plan des infrastructures que de l’effectif. Aussi d’importantes ressources ont été mobilisées pour traduire la volonté politique de faire de la formation dans les filières techniques, scientifiques et professionnelles une priorité de développement.

Pour autant, le système d’éducation est loin de répondre de manière adéquate au besoin de formation pour le développement économique et social du pays. La plupart des filières du supérieur notamment ceux du privé tournent autour de domaines de compétences avec les dominantes Finance, Comptabilité, Management, Marketing, Gestion des organisations et TIC. Toutefois, l’un des gros problèmes de ces filières demeure le sous-emploi et le manque d’emploi au moment où de réelles opportunités liées au secteur de l’environnement et du Développement durable[1] restent inexplorées. Il est clair que le développement durable et l’environnement constituent des niches d’emploi non négligeables au moment où les besoins sont très peu couverts et sont généralement promus par des non spécialistes.

Et aujourd’hui, les interventions des différentes écoles, instituts de formation en environnement, Sécurité dans le secteur industriel ne suffisent pas à combler les déficits observés.

C’est pourquoi dès 2009, le Bureau d’études de Conseil en Environnement et Sécurité (BECES) devenu depuis Mars 2018, le Centre Africain pour l’Environnement et le Développement Durable Institut d’Études pour l’environnement (CEDDA_I2E) a mis l’accent sur la formation de formateurs, d’étudiants et de personnel d’entreprise. Le CEDDA c’est plus de d’une décennie d’études, de formation et de conseil en Environnement, Sécurité, Assainissement et Développement Durable.

 

L’institut entend faire de l’éducation par la formation, la base de ses activités pour appuyer les organisations –entreprises, ONG, écoles, structures étatiques, collectivités territoriales etc– dans le développement de leurs activités, produits et services. Pour ce faire, le centre compte ainsi accompagner le processus de conduite de changement par une prise de conscience des enjeux liés au Développement Durable dans le développement économique et social.

Cette option stratégique de CEDDA_I2E s’inscrit dans une volonté manifeste de jouer pleinement sa partition dans la mise en œuvre des politiques publiques en matière d’éducation. Elle traduit également la forte demande des besoins de formation dans les domaines de l’Environnement, de la Sécurité, du Changement Climatique (CC) et des Marchés Publics Durables

[1] Il existe une panoplie de possibilités d’emplois verts encore inexplorés. Le développement de ces compétences contribuera à résorber le chômage et le sous-emploi et explorer les opportunités liées au DD.

.